Partenaire de notre paroisse :

DM-échange et mission est convaincu que "mission", "témoignage" et "diaconie" recouvrent un même mandat théologiquement cohérent, attribué à l’ensemble de l’Église pour l’ensemble des tâches.


Il ne lui paraît pas possible de séparer mission et entraide, envoi de personnes et programmes, développement et préservation de la création, même si on peut distinguer des approches diverses. Cela se traduit par une diversité d'activités et d'accents, dans le temps et dans l’espace.


23 novembre 1963

Les Églises protestantes de Suisse romande, reconnaissantes aux sociétés de mission d’avoir éveillé et entretenu dans les paroisses, le désir de participer à l’évangélisation du monde, comprennent avec l’ensemble des Églises rattachées au Conseil oecuménique, qu’en étant l’objet de la grâce du Dieu de Jésus-Christ, elles sont du même coup ses témoins parmi les nations et doivent assumer elles-mêmes leur fonction apostolique dans les pays d’outre-mer. Convaincues que la situation actuelle, dans le monde entier, exige de leur part une obéissance accrue et une plus complète unité d’action, elles décident d’instituer un Département missionnaire dont le but est de favoriser la proclamation de l’Évangile de Jésus-Christ au monde entier afin que tous les hommes puissent croire en lui et être sauvés.

Il s’agit là du préambule de l’Acte constitutif du Département missionnaire des Églises protestantes de Suisse romande.


Avant 1956
Parution pour la Suisse romande de 5 bulletins missionnaires, édités par la Mission suisse en Afrique du Sud (créée en 1875), la Mission de Paris (1822), la Mission de Bâle (1815), la Mission Morave (1732), l'Action Chrétienne en Orient (1922).


1956
Convention qui règle la collaboration inter missionnaire en Suisse romande.


Janvier 1956
Premier n° de "L'Actualité missionnaire", information commune des 5 sociétés de mission, avec un fonds commun.


1961
La société belge de Missions protestantes au Congo (1910), branche suisse, y adhère.


1963
Création, par les Églises romandes, d'un Département missionnaire, "conséquence heureuse et nécessaire chez nous de la fusion à la Nouvelle-Dehli, du COE et du Conseil international des Missions". Les 8 Églises romandes (dont 2 Églises libres VD et GE) décident d’assumer ensemble leur mission sur d’autres continents. Cela signifie intégration de la mission dans les structures des Églises.


DMR